Comprendre le dossier « Guéret, ville pré-olympique »


Mis à jour le 7 janvier 2021


Qu’est-ce que Terra Sports 23 ? A quoi correspondent les labels « Centre de préparation aux jeux » et « Terre de jeux » ? Quelles délégations vont venir s’entraîner ? Autant de questions que vous vous posez sur le dossier « Guéret, ville pré-olympique » et qui trouveront des réponses ci-dessous.


Que signifie le dossier « Guéret, ville pré-olympique » ?
Avec l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques, en 2024, à Paris, s’est déclinée la volonté de faire partager à tout le territoire, l’accueil de cet évènement. C’est pourquoi, les collectivités et les structures sportives creusoises se sont emparées, ensemble, de ce dossier initié dans le cadre du Plan Particulier pour la Creuse. Il s’agit de construire un projet cohérent d’accueil de délégations olympiques, mais également un projet global, durable, qui perdurera au-delà de 2024, dans l’esprit des sports nature qui font la carte d’identité sportive de la Creuse.
Un accord multi-partenarial a permis une réflexion commune autour de « Guéret, ville Pré-olympique » et la désignation d’un porteur de projet unique, la Ville de Guéret, pour prétendre au label « Centre de Préparation aux Jeux » (CPJ). Le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO), présidé par Tony Estanguet, a annoncé en octobre 2020 la labellisation de la ville en tant que CPJ.

Pour quelles disciplines la ville de Guéret a-t-elle été labellisée ?
Si la Ville de Guéret a déposé une candidature pour devenir « Centre de Préparation aux Jeux », c’est avant tout grâce à la présence et à l’appui d’un club sportif sur le territoire à la renommée mondiale en VTT : Creuse Oxygène.
C’est donc naturellement que la ville a été labellisée pour être centre de préparation dans la discipline de VTT, mais pas seulement, puisqu’elle a également été labellisée dans la discipline de cyclisme sur route olympique et paralympique.

La forêt de Chabrières, située à Guéret, sera donc le lieu d’entraînement des équipes de VTT ; et les routes de Creuse accueilleront quant à elles, les pilotes sur route.

Quels sont les équipements ?
Pour permettre l’accueil de délégations sportives, plusieurs structures vont devoir faire peau neuve.
A commencer par l’Institut Régional de Formation Jeunesse et Sports (IRFJS), propriété de la Ville de Guéret, qui depuis décembre 2020 connaît une rénovation pour 18 mois. Au terme de ces travaux, la structure deviendra un lieu d’accueil type Appart’hôtels, complété d’un nouvel espace dédié aux soins et à la récupération. Aux portes de la forêt de Chabrières et des pistes de VTT, il est idéalement situé dans une perspective d’entraînement intensif.
Autre équipement, la piste de VTT, présentant les caractéristiques similaires à celles de Saint-Quentin qui sera, elle, le lieu de compétition des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, est en cours d’achèvement. Un local technique sera également érigé d’ici 2022 à proximité de la piste.

Qui sont les partenaires du dossier ?
Ce dossier est avant tout un projet de territoire, qui concerne à la fois des collectivités, des associations et des fédérations. Au total, dix partenaires se regroupent dans ce dossier, notamment pour des aspects techniques ou financiers :
- La Préfecture de la Creuse
- La Région Nouvelle-Aquitaine
- Le Département de la Creuse
- L’Agglomération du Grand Guéret
- La Ville de Guéret
- Creuse Tourisme
- L’office de Tourisme des Monts de Guéret
- Le club Creuse Oxygène
- Le Comité Départemental Olympique et Sportif de Creuse
- La Fédération Française de Cyclisme en Creuse

D’autres partenaires sont également associés au projet, tels que l’Office National de Forêts (ONF), l’association Ambition 2.24, l’Union Nationale du Sport Scolaire en Creuse (UNSS) ou encore le Syndicat Départemental des Energies de la Creuse (SDEC).

Qu’est-ce que Terra Sports 23 ?
Pour faire vivre collectivement ces jeux et valoriser la labellisation CPJ, les partenaires ont souhaité se rassembler sous une même bannière : Terra Sports 23.

Quelle est la différence entre le label « Terre de Jeux » et le label « Centre de Préparation aux Jeux » ?
Le label « Terre de Jeux » est un label qui permet à toutes les collectivités territoriales de faire vivre l’esprit des jeux. Ce label va permettre à chacun de contribuer, à son échelle, à trois grands objectifs :
- la célébration, pour faire vivre à tous les émotions des Jeux ;
- l’héritage, pour changer le quotidien des Français grâce au sport ;
- l’engagement, pour que l’aventure olympique et paralympique profite au plus grand nombre.

En Creuse, les collectivités labellisées « Terre de Jeux » sont :
- le Département de la Creuse
- l’Agglomération du Grand Guéret
- la Ville de Guéret
- la Ville de La Souterraine

Le label « Centre de Préparation aux Jeux » est quant à lui le seul label qui permet aux délégations étrangères de venir prendre leurs quartiers pour s’entraîner. En Creuse, seule la Ville de Guéret a obtenu le label.

Comment convaincre les équipes de venir s’entraîner en Creuse ?
Pour attirer des délégations, un ambassadeur a été désigné : Jens Schuermans.
Pilote du Team Scott Creuse Oxygène et champion de Belgique, Jens Schuermans connaît aussi bien la piste de Chabrières qu’il va devoir vendre, que les pilotes internationaux qu’il va devoir séduire. Jens Schuermans est un athlète belge qui a participé aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. Il devrait participer à ceux de Tokyo en 2021, mais aussi à ceux de Paris 2024.

Quelles équipes vont venir s’entraîner ?
Toutes les délégations étrangères qui auront des équipes soit en VTT soit en cyclisme sont les bienvenues pour venir s’entraîner en Creuse.

Comment ont été retenus les centres ? Quel a été le mode opératoire de sélection des Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) ?
Les dossiers de candidature ont été déposés sur une plateforme dédiée. Ils ont fait l’objet d’une étude par les équipes de Paris 2024, conjointement avec les Fédérations Sportives et les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale.
La sélection des équipements sportifs a été faite en prenant en compte la cohérence des dossiers vis-à-vis du cahier des charges général de candidature, mais également en tenant compte des éléments techniques des cahiers des charges spécifiques établis en lien avec les Fédérations sportives. Ces cahiers étaient disponibles au moment de l’appel à candidature.

Quand les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et les Comités Nationaux Paralympiques (CNP) pourront-ils accéder aux sites ?
Le catalogue des centres retenus sera publié au début de l’année 2021 afin de permettre aux CNO et CNP d’initier les contacts avec les collectivités Terre de Jeux 2024 et les gestionnaires des équipements en amont des Jeux de Paris en 2024. Par ailleurs, les sites seront accessibles via une recherche par sport et/ou par localisation pour une meilleure utilisation par les CNO et CNP.

Quel est le rôle du Comité International Olympique (CIO) dans la sélection CPJ ?
Le CIO est le propriétaire des droits des Jeux Olympiques, et en possède tous les droits d’exploitation. Dans le cadre pré-jeux, le CIO est en charge notamment de valider le catalogue des centres de préparation qui sera fourni aux délégations internationales avant publication.

Est-ce Paris 2024 qui décide quels seront les CPJ utilisés par les délégations ?
Non, ce sont les délégations elles-mêmes qui choisiront les centres qu’elles jugeront les plus adaptés à leurs besoins spécifiques. Paris 2024 n’intervient à aucun moment dans le choix des CNO-CNP qui souhaiteront s’entraîner en France en amont des Jeux. Les CNO et CNP intéressés par un centre prendront contact avec la collectivité référente via un formulaire de contact présent sur le catalogue des centres de préparation.


Les partenaires du projet

Les partenaires associés